voitures en exposition

L’histoire de la création de Chevrolet

L’industrie automobile aux États-Unis, monopolisée par Ford, Chrysler et General Motors (GM) ne date pas d’aujourd’hui. Ces trois constructeurs sont souvent considérés comme la colonne vertébrale de l’industrie américaine. Au cours de cet article, nous verrons avec Franck Peltier, la naissance de Chevrolet, le rêve américain de Louis Chevrolet cet immigré européen qui est né en Suisse en 1878. Aujourd’hui, « Chevy » est perçue comme l’une des marques les plus importantes du groupe General Motors qui a révolutionné le monde, notamment avec ses voitures de sport ou encore ses véhicules 4×4.

La naissance de Chevrolet

Louis Chevrolet a toujours été passionné d’automobile et de mécanique. Il a vécu quelques années en France puis au Québec, avant de décider de partir aux États-Unis pour poursuivre son rêve. En 1900, il s’installe à New-York et se fait recruter comme mécanicien automobile. A l’époque la ville connaissait une croissance incomparable de ses activités mais aussi de sa population. Quelques années plus tard et après avoir acquis du savoir-faire, Louis Chevrolet décide de se lancer dans la conception de ses propres véhicules. Entre temps, il s’est fait connaître pour sa passion pour les courses automobiles. A l’époque, le nom de Louis Chevrolet raisonnait à l’esprit comme le nom de Schumacher au début du 21e siècle.

Quelques années plus tard, il décide de renoncer aux courses automobiles, pour créer son entreprise avec William Durant. En 1911, la marque Chevrolet voit le jour à Michigan, une ville reconnue pour l’essor de la construction automobile américaine.

Une croix ou un nœud papillon ?

Après la création de la marque en novembre 1911, celle-ci a été symbolisée par un logo sous la forme d’un nœud papillon. D’ailleurs, l’origine de ce logo reste tout de même incertaine. D’après la légende, il s’agit d’un motif sur du papier peint que Durant avait remarqué lors d’un voyage dans un hôtel en France, et dont il a découpé un bout pour le ramener avec lui aux États-Unis. Tandis que la version plus logique, présume qu’il s’agit en effet d’une croix suisse rendant hommage aux origines de son associé, Louis. Ce dernier n’a d’ailleurs pas pu résister au volant pour longtemps et a fini par revendre l’ensemble de ses parts à William Durant, en abandonnant ainsi l’intégralité de la marque Chevrolet à General Motors.

En 1913, Louis Chevrolet revient sur les circuits automobiles. Quant à sa marque, elle a continué de se développer jusqu’à nos jours.

Maintenant, Chevrolet est considéré comme l’un des leaders mondiaux de l’industrie d’automobile. En 2010, la « Chevy » a été exportée sur tous les continents, et a connu un total de ventes s’élevant à plus de 1,5 millions unités avec en tête les fameuses gammes Cruze et Silverado. Récemment, le Blazer a été relancé, après avoir été remplacé par le « Tahoe » en 1995. Ce modèle ayant vu le jour en 1969 et survécu jusqu’en 1994 rappelle beaucoup de souvenirs aux passionnés comme Franck Peltier. Aujourd’hui, la marque le ressuscite pour fêter le 50e anniversaire du nom.

About the author: admin