Isowatt : la revente partielle

Isowatt

La consommation électrique d’un ménage représente 15 % de ses dépenses, c’est pourquoi les consommateurs sont de plus en plus nombreux à vouloir produire eux-mêmes leur électricité.
Ils peuvent ainsi être autonomes, produire leur propre électricité, voire même revendre le surplus, au réseau de distribution tels EDF ou à toute autre entreprise de distribution locale.
Spécialiste des énergies renouvelables, Isowatt se propose d’accompagner les consommateurs dans leur changement vers des solutions plus économiques et respectueuses de l’environnement, une de ces solutions étant l’installation de production d’électricité et de sa revente partielle.

La revente partielle et ses avantages

Depuis février 2000, les compagnies fournissant l’électricité sont obligées de racheter l’électricité photovoltaïque produite par un particulier, au prix décidé par le gouvernement. Un consommateur pourra ainsi raccorder son installation photovoltaïque au réseau et revendre la part d’électricité qu’il ne consomme pas, ce qui lui permet outre de rentabiliser son installation et de faire profiter les habitations voisines d’une énergie renouvelable et respectueuse de l’environnement.
Le particulier va donc, dans un premiers temps, profiter de l’électricité produite par les cellules photovoltaïques pour alimenter ses appareils électriques ménagers, son éclairage et les éventuels systèmes de chauffage solaire et autres dispositifs de production d’eau chaude sanitaire dont Isowatt propose l’installation, une partie de cette production sera en outre stockée pour une utilisation hors période d’ensoleillement. Dans un deuxième temps, si la quantité d’électricité produite excède les besoins, il va pouvoir revendre ce qu’il ne consomme pas, engendrant ainsi des rentrées financières qui varieront en fonction de la dimension l’installation choisie.

L’installation du système

isowatt

Afin de pouvoir revendre sa production excédentaire, Isowatt permet au particulier de  raccorder son installation au réseau en proposant les différents dispositifs indispensables tels :

les panneaux photovoltaïques pour transformer le rayonnement du soleil en électricité basse tension
un onduleur photovoltaïque pour  transformer le courant continu à très basse tension produit  par les cellules photovoltaïques solaires en courant alternatif 230 Volts qui pourra être utilisé par le réseau.
un compteur de production qui comptabilise le surplus d’électricité qui est reversée au réseau de distribution public. (EDF ou réseau local)
un compteur de consommation  qui comptabilise la quantité d’électricité consommée, dans le cas où la production de courant ne suffit pas à satisfaire la consommation du ménage, ce qui est le cas dès la tombée de la nuit ou lors de périodes de très faible ensoleillement et lorsque les batteries de stockage ne sont pas suffisantes pour couvrir les besoin de l’habitation.

Il est à noter que raccorder son installation photovoltaïque au réseau a un coût. En effet, 2 contrats seront établis, un contrat d’achat établi avec le réseau et un second pour le raccordement au réseau. Les travaux sont exclusivement effectués par EDF ou par l’entreprise de distribution locale.

Le raccordement a cependant été grandement facilité grâce à un nouveau décret sur l’autoconsommation publié en 2017. L’installation du compteur communiquant Linky permet désormais aux consommateurs de bénéficier d’une remise pouvant se monter à 600 € hors taxes sur la pose du dispositif photovoltaïque.

About the author: admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.Email address is required.